Comité de Soutien aux Enfants de Lomé

Rapport intermédiaire

 

CAJED -TOGO

 

RAPPORT INTERMEDIAIRE JUILLET 2008

 

 

Notre maison des enfants de la frontière continue son fonctionnement quotidien avec des hauts et des bas. La vie à la maison se déroule normalement sans trop de problèmes. Nos enfants se sont approprié leur maison d’où leur épanouissement. Le rêve de reconstitution d’une famille nombreuse composée d’enfants issus d’horizons divers éduqués d’antan par la rue semble une réalité palpable. L’activité extrascolaire demeure comme chez tous les jeunes garçons la pratique du football. D’ailleurs, certains de nos enfants plus doués sont inscrits dans des clubs de football du quartier. Les tâches ménagères quotidiennes s’exécutent sans contrainte, chacun sachant ce qu’il doit faire au réveil. Pendant ces vacances, nous avons envoyé certains passer quelques jours chez des proches, afin qu’ils puissent renouer les liens avec les leurs. Nous attendons leur retour pour juger des résultats de cette initiative. Les relations de bon voisinage continuent de s’améliorer. Nos enfants se sont fait des amis d’école et de quartier avec lesquels ils se rendent mutuellement visite. Notre maison devient une maison normale, contrairement à ce qu’elle était montrée du doigt comme habitée par des bandits.

 

Au niveau des résultats scolaires, l’année académique s’est bien terminée. Tous nos enfants passent en classe supérieure avec de bonnes notes. Surtout, nos deux gamins qui ont passé l’examen de fin d’étude primaire sont reçus et rentreront au collège en septembre prochain. Le pari que nous avions fait sur ces enfants, en tablant sur leur goût de revanche sur la société, est gagné. En trois années de scolarité classique plus une année de remise à niveau à la maison au début de leur récupération, ils ont pu passer le cap du cours primaire qui compte six années. Cela prouve que ces enfants possédaient d’énormes potentialités dans la rue et sont souvent armés de beaucoup de courage et d’abnégation. Il suffit de leur donner les moyens et l’affection pour qu’ils puissent rebondir positivement et exceller. Tous ces résultats aussi bien à la maison qu’à l’école ne sont pas le fruit du hasard. L’encadrement continue de veiller quotidiennement aux grains par les rappels à l’ordre et les règlements de conflits. L’engagement, la disponibilité, l’écoute, la patience et l’affection que nous observons, mettent de plus en plus en confiance les enfants qui n’hésitent plus à se confier, ce qui facilite beaucoup la tâche. Les conseils et remarques des membres du bureau du CAJED ne nous font pas défaut en vue de l’amélioration du travail. Tous ces résultats ne peuvent évidemment pas être atteints sans les moyens financiers conséquents que les généraux donateurs mettent à notre disposition, notamment l’association Ananie et Saphire, le Comité de Soutien aux Enfants de Lomé (CSEL)…

 

A défaut de pouvoir ouvrir une nouvelle maison des enfants, compte tenu des moyens financiers, nous avons été autorisés à augmenter le nombre des enfants à douze d’où la récupération de deux nouveaux gamins. Le choix n’a pas été facile devant le nombre sans cesse croissant de gamins de la rue qui demandent à être récupérés. Nous avons choisi parmi les cas les plus dramatiques. Il s’agit de SOWONOU Atsu, 12 ans dont quatre à la rue et de AGNINOU Mensah, 14 ans dont sept à la rue. Depuis le 20 juin, ils sont avec nous au foyer et nous nous efforçons de les mettre en confiance. Nous essayons de retracer et de comprendre leur parcours. Par l’expérience, nous savons que cela prendra du temps, d’autant plus que certains gamins se sont confiés plusieurs années après leur récupération pour les atrocités qu’ils ont été emmenés à commettre. Nous leur faisons comprendre que nous ne sommes pas là pour les juger et que nous comprenons les actes répréhensibles qu’ils ont eu à poser. Maintenant qu’ils ont la chance d’être avec nous, ils doivent changer positivement pour devenir plus tard des adultes honnêtes et responsables.

 

Au niveau des budgets, comme nous l’avions indiqué dans le rapport de mai dernier, la hausse généralisée des prix des denrées et autres produits et la récente augmentation au Togo du prix du carburant ne nous permettaient plus de tenir. Nous avons dû revoir légèrement à la hausse le budget prévisionnel mensuel pour maintenant 12 enfants. Les détails de ce budget de fonctionnement prévisionnel mensuel sont en annexe. En plus de ce budget prévisionnel mensuel, nous vous envoyons le budget des dépenses scolaires et d’apprentissage de l’année scolaire 2008-2009 qui commence le 22 septembre de même que le budget des fêtes de fin d’année, unique occasion pour offrir des habits et chaussures aux enfants. Enfin, nous vous faisons la situation financière au 31 août 2008 avec les dépenses des mois de juin et juillet.

 

Nous espérons avoir comblé les attentes d’information des donateurs et nous nous mettons à votre entière disposition pour de plus amples explications.

 

 

 

Boniface N’TAPI

Directeur Exécutif du CAJED

 


Adhérer - Soutenir - Contacter

Vous souhaitez adhérer ou soutenir les activités de l'association: téléchargez le bulletin d'adhésion.

Vous souhaitez nous contacter: cliquez ici.

En savoir plus

sur le CSEL [ici] et les associations de Lomé, APPEL [ici] et CAJED [ici]