Comité de Soutien aux Enfants de Lomé

Du côté des finances

 

Lors de notre assemblée générale nous avons donc arrêté les grandes lignes de notre action pour l'exercice 2008/2009 en faveur du foyer du CAJED. Nous avons pris des décisions qui nous permettent de prendre en compte certaines difficultés du moment à savoir les risques de dérives des prix des produits de consommation courante et une inflation entre 7 et 10%. Ceci nous a amenés à réévaluer le coût de la journée d'un enfant à 2,50 euros. La réception des documents comptables de Lomé a permis de conclure que depuis le début de l'année nous étions assez largement en –dessous, or il est hors de question de laisser nos partenaires à Lomé se débattre dans les difficultés financières.

Pour 10 enfants, le budget annuel s'élève donc à 9125 euros et il couvre la totalité des dépenses; nourriture,encadrement, loyer, habillement…; Les versements mensuels s'élevant à 665 euros un complément de 1145 euros couvrira les frais scolaires de rentrée, les frais d'habillement et un petit supplément pour les fêtes de fin d'année. Les versements sont effectués tous les 4 mois afin de ne pas multiplier les frais de gestion bancaire qui s'élèvent environ à 50 euros par envoi. Il est prévu dans notre projet de pouvoir financer l'accueil de deux enfants supplémentaires.

En nous basant sur la même base de calcul nous avons prévu de reprendre un financement du foyer de l'APPEL auquel certains sont plus particulièrement attachés pour avoir participé à son financement de départ. Pour l'année 2008 nous avons prévu une somme de 3 000 euros qui devrait être portée à 6 000 euros en 2009. C'est l'accueil de 6 enfants supplémentaires qui serait possible au foyer de l'APPEL

Il est évident que cette réévaluation totalement indépendante de l'action menée à Lomé mais tributaire d'une conjoncture qui dépasse largement les frontières du Togo nous a conduit à envisager l'avenir avec une certaine prudence dans la gestion des réserves que nous avons constituées et avec optimisme vis à vis des ressources qu'il nous faut trouver. En 2008 nous pouvons tabler, de façon réaliste, sur des recettes s'élevant à 14 800 euros comprenant une aide exceptionnelle d'Espper de 3 000 euros et pour 2009 à 11 800 euros. Ces chiffres sont inférieurs aux dépenses prévues, mais nos réserves nous permettent d'envisager un projet à 3 ans.

Au vu de ces éléments, vous comprendrez qu'à moyen terme nous comptons sur une augmentation de nos recettes. C'est là que l'action de tous est souhaitable pour trouver de nouveaux donateurs, voire subventions ou aides exceptionnelles. Nous attendons aussi vos idées, n'hésitez pas à nous les donner et à faire connaître notre action autour de vous. Enfin nous souhaitons que la situation se stabilise dans ces pays touchés par de nouvelles formes de famine.




Adhérer - Soutenir - Contacter

Vous souhaitez adhérer ou soutenir les activités de l'association: téléchargez le bulletin d'adhésion.

Vous souhaitez nous contacter: cliquez ici.

En savoir plus

sur le CSEL [ici] et les associations de Lomé, APPEL [ici] et CAJED [ici]