Comité de Soutien aux Enfants de Lomé

Lettre septembre 2008

Issy les Moulineaux ,  le  9 septembre 2008

 

 

Chers amis,

 
 

Voici des nouvelles de rentrée du Comité de Soutien des enfants des rues de Lomé (C.S.E L). Nouvelles contrastées entre les recrutements de la rentrée et la hausse des prix des denrées.

 

Le CAJED (les enfants de la frontière) vient de recruter deux enfants de plus, portant l'effectif de la maison à 12 comme nous l'avions souhaité. En effet, ce nombre a été fixé pour tenir compte de la tenue d'une maison, dans la convivialité et sans trop de tension. La visite effectuée par un membre d'Espper au cours de l'été nous a renvoyé une image positive du travail effectué dans cette "maison": le directeur, Boniface N'Tapi,"a choisi d'être proche d'eux"…."Il est dynamique et très proche des enfants"…." La structure est familiale et les enfants accueillis sont épanouis…". Il est bon de rappeler qu'Espper est une association qui fédère d'autres actions identiques auprès des enfants des rues à travers le monde et qu'elle nous a accordé une subvention de 3000 euros. Cela nous a permis d'éponger toutes les dettes qui s'étaient accumulées du fait de la rupture de l'aide accordée par divers partenaires dont le CSEL il y a maintenant 3 ans. Cette rentrée se fait donc sous le signe d'une situation totalement assainie.

 
 

 Nos limites  ce sont les hausses des prix des denrées alimentaires: en 4 mois le riz a augmenté de plus de 60 % ce qui se répercute obligatoirement sur le budget de la maison. Dans l'immédiat le financement est assuré, par contre il va nous être difficile d'accompagner les "grands" qui sortent du système scolaire et pourtant c'est vital de pouvoir leur assurer les moyens pour entrer dans la vie active; le certificat d'études ne suffit pas.

 
 

 Le foyer de l'APPEL: son financement par le CSEL a été interrompu, il y a plusieurs années. Il est bon de rappeler que ces deux institutions, le CAJED et L'APPEL sont gérées par des associations indépendantes et à 100% togolaises. Actuellement il y a 20 enfants au foyer mais celui-ci pourrait en accueillir 40; également 3 élèves et un étudiant externes, Il n'y avait plus que 12 enfants, mais nous avons pu prendre en charge 8 enfants supplémentaires renouant ainsi avec la situation d'origine d'une seule et même  institution. Ça n'est rien que du bonheur pour nous de renouer ainsi les fils rompus d'une action qui a toute sa place à Lomé. Ce bonheur nous voulons le partager avec vous qui êtes le moteur de cette action. Appel vient d'acheter un terrain de 5 hectares, proche de Lomé pour y développer de cultures vivrières et y pratiquer des activités d'apprentissage. C'est important dans un pays tributaire de l'approvisionnement à l'étranger avec les contraintes économiques que l'on connaît aujourd'hui. D'ailleurs les programmes internationaux insistent de plus en plus sur cette nécessité pour rompre avec ces politiques de monoculture soumises aux aléas du marché.

 

Les choix que nous avons fait pour cette rentrée, du fait des différentes hausses, nous rendent la situation plus difficile, mais nous ne le regrettons pas  puisque avec ces nouvelles recrues et  quelques apprentis qui sont logés à l'extérieur, ce sont maintenant plus de 40 jeunes qui sont pris en charge. Nous espérons bien aller plus loin car les besoins sont très grands sur Lomé.

Pour maintenir et développer notre action, nous avons besoin de vous.

 

Vous pouvez nous aider en nous faisant connaître par des amis ou des proches. De même si vous connaissez des fondations, des institutions de développement auprès desquelles vous pourriez nous introduire nous en serions très reconnaissants.

 

Le Président: Pierre Puijalon

 

 


Adhérer - Soutenir - Contacter

Vous souhaitez adhérer ou soutenir les activités de l'association: téléchargez le bulletin d'adhésion.

Vous souhaitez nous contacter: cliquez ici.

En savoir plus

sur le CSEL [ici] et les associations de Lomé, APPEL [ici] et CAJED [ici]