Comité de Soutien aux Enfants de Lomé

AG 2015

L’assemblée générale est ouverte, le 6 mai 2015 à 18h30, à la Maison des Mines à Paris, par  Bernard Point, secrétaire général.

L’assemblée s’est tenue en présence de 46 adhérents (présents ou représentés).

 1 Rapport Moral

Dominique  Bastin,  président  de  l’association, présente  le  rapport  moral. Ce rapport moral  est  présenté  suivant  un  diaporama  incluant  des  paragraphes répondant  aux questions  élaborées  au  cours  de  la  réunion  du    9  décembre 2014.    

Chaque thème  a  fait  l’objet  de  la  présentation  d’une  vidéo  tournée  lors  du dernier voyage à  Lomé  début  2015.

 Voir le rapport ici

Débat et questions

Dans  ce  compte  rendu,  nous  transcrivons  les  questions  et  les réponses  qui ont pu  être  posées  au  cours de  la  discussion.  

En préliminaire,  Dominique  précise  que,  bien  que  dans  les vidéos n’apparaisse que l'APPEL,  les  réponses  s'appliquent,  en  général,  aux 2 structures.  

Il  est  précisé  qu'à  l’APPEL  le coût  par  enfant  et  par jour est  de  2,44€  et  au CAJED    de  3,86€. 

Nous  sommes  preneurs  de  livres,  mais  pas tout  de  suite.  

Au CAJED  il  est  souligné  que  bientôt  pourra  s’envisager  l’accueil  potentiel  supplémentaire de  6 enfants.

Origine des  enfants.      

Les  enfants  sont  souvent  d'origine  rurale.  Les internes qui vivent au foyer sont âgés de 7 à 15 ans et sont scolarisés dans le quartier. Les externes qui ont plus de 15 ans sont des lycéens (5), des étudiants (3) et des apprentis (8). Leur logement est pris en charge par les strucutures.

En  réponse  à  une  question,  il  est constaté  que  les foyers  reçoivent  très  peu d'aides  des  autorités.  

Relations  avec  les  parents.    
Certains   enfants  sont  envoyés  dans  les  familles  pendant  les  vacances.  Une interrogation  est  venue  sur  le  fait  que  nous  soyons  en  train  de devenir  une fabrique  à  mutants  en  favorisant  la  transformation  d’enfants  de  la campagne  en des  citadins.  

Le  soutien  scolaire.    
Il est toujours important même s'il  y  en  a  un  peu  moins  cette  année.  Il  y  a aussi  bien  à  l'APPEL  qu'au  CAJED des  personnes permanentes  de  soutien.  Un instituteur  a  été  recruté  au  CAJED pour surveiller et aider les jeunes à faire leurs devoirs après l'école.  

Au  CAJED il y a  4 personnes qui se relaient,  à  l'APPEL  un peu plus de  8  ou  9. Les  2  associations  se  connaissent  et  ont des liens  coopératifs.  

Les  métiers.    
Les  métiers  d'avenir  au  Togo sont  les  métiers  traditionnels: menuiserie,  plomberie,  électricité,  soudure, etc.   

L'orientation.  
L’apprentissage  est  payant,  c'est  le  foyer  qui  paye.  On accompagne les apprentis jusqu'à ce qu'ils soient autonomes et on les aide à s'installer en leur procurant des outils.Les foyers financent le logement des apprentis. ESPPER  a  lancé  une  étude et montré  que  les  coûts  peuvent  être  très  différents  suivant  les  types d’apprentissage.  Par  exemple  le  travail  de  l’aluminium  est  très  cher.  
Y  a  t  il  des  gens  qui  profitent  du  système  ?  Oui  cela  s'est  produit  au CAJED. Ce  sont  les  structures  locales  qui  gèrent.  Peuvent-ils obtenir des micro-crédits? La question va donner lieu à des recherches.

L'insertion  dans  le  quartier.  
Elle se fait par l'école et par la fréquentation des bibliothèques des deux foyers ouvertes aux enfants du quartier. Mais les enfants des foyers ont des difficultés à devenir amis avec ceux du dehors qui, eux, ont une famille.

Les  projets  artistiques.    
Cela  continue  avec  un  nouvel  animateur.
 
Les  technologies  de  l'information.  
Le coût  d'une  connexion  internet  reste  cher  en  comparaison  du  niveau  de  vie togolais  
Par  ailleurs,  É.  –  jeune  Togolais  maintenant  en  France  -­‐  est  membre  d'une association  togolaise  qui  a  le  projet  de  monter  une  bibliothèque.  Le  CSEL  a relayé  le  financement  participatif  des  dons  pour  lui.
 
Nouveau  projet  au  CAJED.  
Pour  sensibiliser  des  enfants des  rues,  prendre  en  charge  des  enfants  lorsqu'ils sont malades.  Le CSEL pourrait supporter cette  initiative.  

Stratégie  pour  2015.  
C’est de  maintenir les  activités  au  moins  au  même  niveau, de  rajouter au niveau du CAJED le nouveau projet,  de  supporter  les  libérations,  et d'une manière plus générale  convaincre  de  nouveaux  donateurs.  
Nous  continuerons  à  envoyer  sur  place  tout  ce  qui  s’avèrera  nécessaire.

 
Le rapport  moral  approuvé  à  l'unanimité. (Le consulter ici)
 
L’assemblée  se  dit  satisfaite  de  la  forme  dans  laquelle  a  été  présenté  le rapport moral ;  il  sera  donc  prévu  de  procéder  d’une  manière  identique  pour  la prochaine  AG. 

2 Rapport financier

La  parole  est  donnée  à  Philippe  Thiébaut, trésorier  de  l’association, qui présente les  résultats  de  l’année  2014, dégageant  un  léger  excédent, et les budgets 2015 et 2016  bâtis  suivant  les  mêmes  hypothèses  qu'en 2014.  

L’exercice  2014  a  enregistré  35 682,07  €  de  dépenses et 38 103,03  €  de recettes,  dégageant  donc  un  excédent  de  2420,96  €.  
Le  budget  2015  révisé  est  présenté  avec  un  excédent  de  dépenses  de  3000€, avec  des  recettes  à  41000€  et  des  dépenses  à  44000  €.  
Le  budget  2016  est  présenté  avec  un  excédent  de  dépenses  de  2500  €,  avec des  recettes  à  40000€  et  des  dépenses  à  42500  €.  
 
Il  souligne  que  le  CSEL  a  une    encaisse  équivalente  à  10  mois  de fonctionnement, et  que  cela  restera  comparable  jusqu’en  2016.  
L’association se  félicite de  rassembler  une  centaine  de  donateurs.    

Les  comptes  de  l’année  2014  sont  approuvés  à  l’unanimité.

Voir le rapport financier ici

Les tableaux détaillés ici

L’excédent  2014  de  2420,96€  est  reporté  à  nouveau  sur  l’exercice  2015.

Le budget 2015  présenté  est  adopté  en  l’état.  

Le budget  2016  présenté  est  adopté  en  l’état.  

 

 3 Elections

L’assemblée  procède  à  l’élection  du  conseil  d’administration.    
Pour  rappel,    le  conseil  d’administration  était  constitué  de  Dominique  Bastin (Président),  Philippe  Thiébaut  (Trésorier),  Bernard  Point  (Secrétaire  Général), Pierre Puijalon  (Président  d’honneur),  Catherine  de  Kerret,  Bernard  de Boischevalier.    
Tous  déclarent  se  représenter.  
Bernard  Point  appelle  aux  candidatures.  Quatre  personnes  se  déclarent : Véronique  Jacob,  Bruno  Gastal,  Sophie  Gallotti,  et  Nelly  Point.  


L’assemblée  générale  élit  à  l’unanimité  les  dix  personnes  susnommées.  

4 Clôture

L’assemblée  générale  est  close  à  21h30  et  les  participants  se  retrouvent  pour un  moment  convivial  bien  sympathique  


Adhérer - Soutenir - Contacter

Vous souhaitez adhérer ou soutenir les activités de l'association: téléchargez le bulletin d'adhésion.

Vous souhaitez nous contacter: cliquez ici.

En savoir plus

sur le CSEL [ici] et les associations de Lomé, APPEL [ici] et CAJED [ici]