Comité de Soutien aux Enfants de Lomé

AG 2016

L’assemblée générale est ouverte, le 10 mai 2016, à la Maison des Mines à Paris, par Bernard Point, secrétaire général.

L’assemblée s’est tenue en présence de 38 adhérents (présents ou représentés).

 1 Rapport moral

Dominique Bastin, président de l’association,  présente le rapport moral. Ce rapport moral, présenté sous la forme d’un diaporama agrémenté de séquences vidéos, est divisé en trois parties : Tout d’abord, un aperçu de la situation des deux foyers (APPEL et CAJED), ensuite, un point sur les actions en cours à consolider en faveur des enfants des rues, enfin, des éléments de réponses aux questions abordées lors de la réunion du 17 décembre 2015 et pour terminer, les projets pour l’année 2016.

Aperçu de la situation des deux foyers :

En 2016, le foyer de l’APPEL (Association pour la Protection et la Promotion de l’Enfance à Lomé) accueille 47 enfants dont 32 internes de 6 à 16 ans et 15 externes (lycéens, étudiants, apprentis) dont les frais d’hébergement sont pris en charge par l’APPEL. L’encadrement est assuré par 10 salariés. Ce foyer bénéficie d’une bibliothèque ouverte aux habitants du quartier. On recense 1730 emprunts d’ouvrages en 2015.

En 2016, le foyer du CAJED (Comité d’Aide aux Jeunes en Difficulté) accueille 12 jeunes, des élèves pour la plupart.

Actions en cours à consolider en faveur des enfants des rues :

Ces actions ont été initiées récemment par deux animateurs du CAJED, Gérard et Nazaire (l’instituteur). Elles ont lieu sur deux sites, la plage à proximité de la frontière avec le Ghana et un lieu d’habitat précaire sur les bords de la lagune, la « station de Kodomé ». Il s’agit de maintenir un contact avec les enfants par des causeries répétées, de tenter de renouer un lien avec les familles en vue d’une réinsertion, de proposer pour la nuit des lieux d’accueil protégés, de mettre en place des ateliers d’artisanat comme le perlage et enfin, d’effectuer un suivi sanitaire.

 

Gérard précise qu’une place a été trouvée à Kodomé pour y établir un apatam et une terrasse. Il faut seulement payer une cotisation à la mairie pour pouvoir utiliser ce lieu et ensuite obtenir un financement pour la construction de cet apatam et sa terrasse. Les enfants pourraient ainsi profiter de ce lieu pour se retrouver, être écoutés, faire leurs activités de perlage et éventuellement y dormir. Cette action coûterait 1600 euros.

 

En réponse à des questions, il est précisé que Kodomé est loin du foyer CAJED et assez isolé. C’est pourquoi les enfants des rues de Kodomé trouvent plus difficilement des petits boulots à faire que ceux de la plage, plus proche de la ville. Il est également précisé que les animateurs peuvent retrouver les familles par leurs causeries avec les enfants.

Eléments de réponse aux questions abordées lors de la réunion du 17 décembre 2015 et les projets pour 2016

Relations avec les autorités

Les enfants des foyers sont déclarés au Ministère de l’Action sociale qui fait un suivi périodique de ces foyers. Il intervient au moment de la rentrée scolaire par des dons en fournitures scolaires, au moment de Noël par des cadeaux et finance également une sortie dans l’année. Les directeurs et animateurs des deux foyers s’engagent à respecter le code de l’enfant c’est-à-dire leurs droits.

L’état-civil des enfants

Certains,  surtout  ceux  d’origine  urbaine,  ont  un  acte  de  naissance.  D’autres  qui viennent du milieu rural n’ont pas d’acte de naissance mais peuvent avoir un jugement supplétif obtenu par les parents. Au CAJED, les animateurs aident les apprentis à obtenir leur jugement supplétif. Ils interviennent auprès des instances judiciaires pour la délivrance de ce document.

L’origine des enfants

Ils arrivent de tout le pays et même des pays voisins. Ce sont souvent des situations familiales difficiles (décès d’un des parents, remariage ou confiage) qui sont à l’origine de leur fuite.

Le suivi médical des enfants

Au CAJED, ils sont soignés dans les centres de santé proches des foyers et disposent d’un carnet de santé.

Le recrutement des enfants

Le ministère de la justice n’intervient pas pour placer les enfants. Ce sont des associations qui signalent des enfants en difficultés et volontaires pour sortir de la rue.

A l’APPEL, les enfants sont proposés par une structure comme Carrefour Tiers Monde ou Ange. Trois enfants, Félix, Espoir et Gilles, ont été ainsi accueillis à la rentrée scolaire

2015-2016.

Au CAJED, les enfants candidats sont d’abord sélectionnés par les animateurs après des causeries et une éventuelle rencontre avec les familles. Ils sont ensuite présentés au Conseil d’Administration qui les auditionne et les accepte ou non.

Les relations avec les autres associations

Elles sont nombreuses avec notamment Marem, Ange. Ces associations collaborent pour proposer des formations aux animateurs.

La solidarité et la vie au sein des foyers

Chaque foyer dispose d’un code de conduite écrit. Les tâches quotidiennes sont partagées en fonction de l’âge : corvées de balayage, de services des repas, de nettoyage, etc. Des causeries éducatives ont lieu régulièrement. Deux témoignages d’apprentis révèlent qu’ils sont prêts à entrer dans la vie active : Emmanuel qui a passé 12 ans au foyer est bachelier et se destine à être technicien dans les BTP. Serge, lui, travaillera comme technicien dans l’aluminium.

Nos autres partenaires

En France, nous avons comme partenaires Constellation (activités artistiques), Amour sans frontières (transport des colis), ESPPER et le Bouquin Volant (dons de livres).

Au Togo, nous avons comme partenaires le Club Kisito Jeunesse (Mme Kokuvi), le centre MAREM (réinsérer les enfants dans leur famille) et ANGE.

Projets pour cette année 2016

Maintenir notre contribution au fonctionnement des deux foyers

Soutenir financièrement les actions spécifiques en faveur des enfants des rues à travers l’équipe d’animateurs du CAJED.

 Le diaporama présenté est ici.

Ce rapport moral est approuvé à l’unanimité

 

2 Rapport financier [suite]

Adhérer - Soutenir - Contacter

Vous souhaitez adhérer ou soutenir les activités de l'association: téléchargez le bulletin d'adhésion.

Vous souhaitez nous contacter: cliquez ici.

En savoir plus

sur le CSEL [ici] et les associations de Lomé, APPEL [ici] et CAJED [ici]